Pourquoi le Cloud public est-il incontournable ?

Pour remplacer ou étendre leur système d’information, les entreprises s’orientent de plus en plus vers le cloud public. Ce qui représente un potentiel fort pour tous les acteurs du cloud, qui tentent de se positionner sur ce marché, actuellement monopolisé en grande partie par Amazon Web Services. Mais quel autre avantage représente le cloud public aujourd’hui, à part être un inconsidérable atout financier ?

Le Lean Management du Cloud Public

Cet atout financier est généralement matérialisé par les offres très accessibles proposées par Google, Amazon ou encore Microsoft. Une offre si accessible peut parfois engendrer une perte de qualité, et d’optimisation : un cloud public utilisé sans stratégie d’amélioration continue, et sans mise à profit d’une expérience solide et d’un véritable feedback, peut en réalité coûter bien plus cher, et donc transformer l’apparent gain énoncé, en perte.
Pour administrer un cloud public, avec un objectif d’amélioration continue, il convient de repenser totalement les infrastructures. En effet, Il n’est plus possible de provisionner plusieurs, voire de nombreuses machines, et les laisser fonctionner durant des années, après même qu’elles aient été déclarées inutiles. La gestion scrupuleuse de l’infrastructure est un élément central dans la création et l’administration d’un cloud public. Chaque machine déclarée inutile doit être supprimée, ou éteinte si elle n’est pas utilisée. Ce rôle de gestion convient donc d’être confié à un collaborateur expert et soucieux de l’amélioration continue de vos projets.

encart_cloud_publicFonctionnalités annexes du Cloud Public

Les fournisseurs de cloud public offrent en parallèle, une large gamme de services annexes, dont la charge de travail est difficile à absorber par l’entreprise, qui se verra renforcée par un prestataire de choix. Parmi ces services, on trouve la gestion de machines virtuelles, le plus courant, ou encore des services premium tels que le management de bases de données, ou plus pointu encore, l’exécution de code en serverless.
L’avantage de ces services annexes permis par le cloud public est certainement le risque d’erreur sensiblement réduit à zéro.

Matrice de compatibilité communautaire (GitHub)

Alors que les demandes des équipes métiers nécessitent des réponses toujours plus immédiates, le cloud public apparait comme une solution offrant rapidité et fiabilité aux équipes IT. Pour que ces dernières adoptent le cloud public, elles doivent être formées et réceptives au changement. En effet, la gestion de l’infrastructure ici, diffère d’une infrastructure privée.
Les nouveaux services évoluant si rapidement grâce aux fournisseurs de cloud, peut-on selon vous prévoir une mise au second plan des datacenters privés ?